Actualités
Nos services
International
Ressources
À propos du CNM
CNM » Actus » Autriche | +11 % pour le marché phonographique en 2021

Autriche | +11 % pour le marché phonographique en 2021

Publié le

– mise à jour le



Le marché de la musique enregistrée autrichien réalise une croissance de 11 % en 2021 par rapport à 2020, soit un chiffre d’affaires de 190,4 millions d’euros, selon le rapport annuel de l’IFPI Autriche publié le 23 février 2022. Le marché autrichien de la musique a ainsi progressé pour la 5e année consécutive et a pratiquement égalé le chiffre d’affaires atteint en 2008.




Diagramme de la progression du chiffre d'affaires du marché de la musique enregistrée autrichien.
Source: IFPI Autriche




Le grand succès du streaming

D’après Dietmar Lienbacher, DG de Sony Music Austria et président de l’IFPI Autriche, la success story du streaming se poursuit. En effet, le streaming a enregistré à lui seul une augmentation de 26,5 % de son chiffre d’affaires, équivalent à 117,4 millions d’euros.

Les 12,7 milliards de titres écoutés en streaming par les fans de musique autrichiens de janvier à décembre 2021 ont également constitué un nouveau record, avec une augmentation de volume de 21 % par rapport à 2020.

Le vinyle a également connu une croissance de 12 %, franchissant la barre des 10 millions d’euros de CA. Avec une part de marché de 6,4 % en Autriche, le vinyle devient ainsi un segment de marché fiable.

Recul du chiffre d’affaires du CD et des téléchargements

Les CD ont subi une baisse de 19,5 % de leur CA, contribuant à hauteur de 24,5 millions d’euros aux recettes totales. De même, les téléchargements ont enregistré une baisse de 24,7 % avec un CA de 4,9 millions d’euros.

Avec une part de marché de 15,4 %, le CD reste, malgré l’engouement pour le vinyle, le 2e format musical le plus populaire en Autriche, de grande importance pour de nombreux artistes nationaux.

En 2021, les productions nationales auraient à nouveau plus souffert des conséquences de la pandémie que le répertoire international. Avec un chiffre d’affaires en baisse pour les albums, mais en hausse pour les singles, la part des productions d’albums autrichiens dans le Top 100 n’était plus que de 18 %, soit nettement moins que les 23 % enregistrés en 2020.

Les collectes de droits voisins via l’OGC LSG se sont avérées stables : on constate une augmentation de 1,1 %, par rapport à l’année précédente, avec un montant de 27,4 millions d’euros.

Plus d’informations sur le site de l’IFPI Autriche.