Commissions

Festivals (2)

La commission Festivals a pour mission le soutien aux festivals utilisant les répertoires relevant de la compétence du CNM.

L’aide vise à soutenir des festivals dont les objectifs et le contenu contribuent à l’intérêt général de la profession, selon les critères de recevabilité et d’éligibilité définis par le CNM.

Par « intérêt général de la profession», on entend les festivals qui favorisent la découverte et la diversité, développent une ligne éditoriale ainsi que la mise en relation des spectacles avec les médias et les professionnels, au sens large du terme. Une attention particulière portée par le festival aux conditions d’accueil des artistes et du public constituera également une caractéristique importante de la demande.

La commission portera également une attention particulière aux actions prises en matière de développement durable (économique, social et environnemental). D’autre part, dans l’hypothèse où le demandeur serait une structure se dédiant à l’année à des projets de diffusion, le festival présenté devra être davantage qu’un « temps fort » événementiel au sein de cette structure

CHIFFRES CLÉS POUR 2018

108 dossiers soutenus pour 195 demandes (soit 55%) et 1,560 Md’€ octroyés, avec un montant moyen accordé de 14,5 K € par projet soutenu

Festivals inférieurs à 1,5M€

Ce programme est destiné à soutenir les festivals de musiques actuelles et  de variétés dont le budget réalisé de l’année précédente est inférieur à 1,5 million d’euros, et qui se déroulent sur le territoire français. Le plafond maximum accordé est de 10% du budget prévisionnel, limité à 100 000€ par demande.

Les conditions spécifiques de recevabilité

  • Les dates du festival doivent être postérieures à la date de la commission qui examine la demande.
  • 2/3 au moins des spectacles prévisionnels appartiennent au répertoire « variétés », au sens de la réglementation relative à la taxe sur les spectacles de variétés.

Les critères d’appréciation de la commission

Pilier économique

  • Le festival doit se dérouler au moins 2 mois après la date de la commission qui examine la demande
  • La précédente édition du festival doit avoir donné lieu à paiement de la taxe sur les spectacles de variétés, ou si un échéancier existe et qu’il est respecté
  • 2/3 au moins des spectacles prévisionnels doivent appartenir au répertoire « variétés », au sens de la réglementation relative à la taxe sur les spectacles de variétés
  • L’organisateur du festival doit être émetteur en tout ou partie de la billetterie
  • La billetterie n’est pas inférieure à 20% du budget prévisionnel
  • Le nombre d’artistes programmés doit être au minimum de 20
  • Le pourcentage de financement public du projet est inférieur à 50%

Pilier social/sociétal

  • La rigueur et le sérieux de la demande et la sincérité des informations et documents présentés
  • Respect des dispositions des conventions collectives nationales étendues dans le champ du spectacle vivant, applicables en matière d’emploi des personnels artistiques et techniques 
  • Prise de risque artistique (place importante de la programmation donnée à des esthétiques de niches et/ou à des projets en développement)
  • Prise en compte du contexte territorial et temporel
  • Le festival se déroule dans une durée comprise entre deux et quinze jours
  • Le festival veille à mettre en place des dispositifs spécifiques dédiés aux professionnels
  • Actions à l’année (inscription dans le territoire, dans les réseaux et interactions avec les acteurs, diffusion d’artistes émergents et de découverte pendant l’année)
  • Un an d’activité
  • Cohérence de la ligne éditoriale
  • Les dispositions prises afin de favoriser la place des femmes dans le projet ou au sein de la structure demandeuse
  • Le projet ou la structure devra respecter un cadre de bonne pratique professionnelle

Pilier environnemental

La commission sera vigilante aux dispositions prises par le demandeur en termes de gestion de l’impact environnemental de son projet

Festivals supérieurs à 1,5M€

Ce programme est destiné à soutenir les festivals de musiques actuelles et  de variétés dont le budget réalisé de l’année précédente est supérieur à 1,5 million d’euros, et qui se déroulent sur le territoire français. Le plafond maximum accordé est de 10% du budget prévisionnel, limité à 100 000€ par demande.

Les conditions spécifiques de recevabilité

  • Le festival doit se dérouler au moins 2 mois après la date de la commission qui examine la demande
  • La précédente édition du festival doit avoir donné lieu à paiement de la taxe sur les spectacles de variétés, ou si un échéancier existe et qu’il est respecté
  • 2/3 au moins des spectacles prévisionnels doivent appartenir au répertoire « variétés », au sens de la réglementation relative à la taxe sur les spectacles de variétés
  • L’organisateur du festival doit être émetteur en tout ou partie de la billetterie
  • La billetterie n’est pas inférieure à 20% du budget prévisionnel
  • Le nombre d’artistes programmés doit être au minimum de 20
  • Le pourcentage de financement public du projet est inférieur à 50%

Les critères d’appréciation de la commission

Pilier économique

  • Lisibilité budgétaire et une présentation  budgétaire cohérente avec l’argumentaire
  • Prise de risque économique
  • La manifestation accueille une majorité de spectateurs payants
  • Une part de frais de structure cohérente avec l’économie du projet
  • Les coûts techniques (rubrique « technique, logistique, sécurité ») et artistiques sont supérieurs ou égaux à 50% des charges prévisionnelles

Pilier social/sociétal

  • La rigueur et le sérieux de la demande et la sincérité des informations et documents présentés
  • Respect des dispositions des conventions collectives nationales étendues dans le champ du spectacle vivant, applicables en matière d’emploi des personnels artistiques et techniques 
  • Prise de risque artistique (place importante de la programmation donnée à des esthétiques de niches et/ou à des projets en développement)
  • Prise en compte du contexte territorial et temporel
  • Le festival se déroule dans une durée comprise entre deux et quinze jours
  • Le festival veille à mettre en place des dispositifs spécifiques dédiés aux professionnels
  • Actions à l’année (inscription dans le territoire, dans les réseaux et interactions avec les acteurs, diffusion d’artistes émergents et de découverte pendant l’année)
  • Un an d’activité
  • Cohérence de la ligne éditoriale
  • Les dispositions prises afin de favoriser la place des femmes dans le projet ou au sein de la structure demandeuse
  • Le projet ou la structure devra respecter un cadre de bonne pratique professionnelle

Pilier environnemental

La commission sera vigilante aux dispositions prises par le demandeur en termes de gestion de l’impact environnemental de son projet

Consulter les modalités de dépôt et de versement d’une aide.

Consulter les modalités de dépôt et de versement d’une aide.