Dispositifs et financement de la formation

Les formations dispensées par le CNM peuvent être prises en charge financièrement par un dispositif de formation. Découvrez les dispositifs et financement existants, selon votre situation.

MàJ : 01/07/2021

Mesures spéciales crise Coronavirus :

Dans le cadre du FNE-Formation temporairement remanié pour soutenir les entreprises pendant la crise financière, l’État prend en charge l’intégralité des coûts pédagogiques (plafond moyen à 1 500 euros) des formations suivies par les salariés en activité partielle. Sont éligibles à cette aide financière, les formations, les bilans de compétences et les actions de validation des acquis de l’expérience (VAE) réalisés à distance pendant la période de chômage partiel, mais pas au-delà (la période de formation doit correspondre aux jours en chômage partiel). Ne sont pas concernées, les actions « relevant de l’obligation de formation générale à la sécurité incombant à l’employeur », les formations par apprentissage et par alternance.

Pour mieux comprendre le vocabulaire de la formation professionnelle : accédez à un glossaire en suivant ce lien.

Liens utiles

Le conseil en évolution professionnelle (CEP)

Le conseil en évolution professionnelle (CEP) est une prestation gratuite d’accompagnement dans l’élaboration d’une évolution ou d’un projet professionnel. Vous pouvez donc consulter votre CEP avant de commencer un projet de formation professionnelle.

Le CEP s’adresse à toute personne active : personne en recherche d’emploi, salarié, travailleur indépendant, artisan, profession libérale, micro-entrepreneur, salarié du secteur public, agent public, jeune sorti du système scolaire sans qualification ni diplôme…

Dans le cadre du CEP, le conseiller vous informe sur :

  • votre environnement professionnel et l’évolution des métiers dans votre région ;
  • un secteur d’activité qui vous intéresse.

À un second niveau de prestation, il vous permet :

  • de mieux connaître vos compétences, de les valoriser ou d’identifier les compétences à acquérir pour favoriser une évolution professionnelle ;
  • d’identifier les emplois correspondant aux compétences que vous avez acquises ;
  • d’être informé sur les différents dispositifs à mobiliser pour réaliser votre projet d’évolution professionnelle. Dans ce cas, le conseiller vous accompagne et recherche les financements utiles à la concrétisation de votre projet.

Pour en savoir plus sur les modalités de mise en œuvre du CEP et rencontrer un conseiller près de chez vous, vous pouvez contacter :

Découvrez le site dédié au CEP :

Dispositifs de financements de la formation professionnelle

Selon votre situation, vous pouvez bénéficier de dispositifs de financement de votre projet de formation :

Vous êtes salarié de structures privées

  • plan de développement des compétences : l’employeur doit assurer l’adaptation de ses salariés à leur poste de travail et veiller au maintien de leur capacité à occuper leur emploi, au regard notamment des évolutions technologiques. Pour cela, il doit leur proposer des formations prévues dans le cadre du plan de développement des compétences (ex-plan de formation). Plus d’infos ;
  • CPF (compte personnel de formation) : le compte personnel de formation (CPF) est utilisable par tout salarié, tout au long de sa vie active, y compris en période de chômage, uniquement pour suivre une formation qualifiante ou certifiante. Plus d’infos.
    Recherchez une formation éligible au CPF : https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive/html/#/ ;
  • CPF de transition (ex-congé individuel de formation) : le projet de transition professionnelle (PTP), ex-CIF, permet au salarié de s’absenter de son poste afin de suivre une formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir. Plus d’infos ;
  • Pro-A (ex-période de professionnalisation) : la reconversion ou la promotion par alternance (ex-période de professionnalisation), dite Pro-A, vise à favoriser, par une formation en alternance, le maintien dans l’emploi des salariés les moins qualifiés. Plus d’infos.

Vous êtes salarié du secteur public

Consultez votre responsable RH.

Vous êtes indépendant

contactez votre OPCO (opérateur de compétences) :

Vous êtes demandeur d’emploi

Plusieurs dispositifs sont mobilisables. Voyez avec votre conseiller Pôle emploi :

  • CPF (compte personnel de formation) ;
  • AIF (aide individuelle à la formation) ;
  • AFPR (action de formation préalable au recrutement) ;
  • contrat de professionnalisation ;
  • vous pouvez également contacter votre Région (AIRE), votre département…

Vous êtes un intermittent du spectacle, un artiste-auteur

Contactez l’Afdas pour connaître les solutions de financement de vos projets de formation (01 44 78 39 39)

Des financements peuvent également être possibles en cas d’affiliation à des sociétés civiles et de gestion de droits (SPPF, SCPP, Sacem, Adami, SPEDIDAM). Il faut se renseigner auprès de chaque société sur leurs dispositifs éventuels de soutien à la formation, les critères d’éligibilité et les procédures de demande.

Page dédiée à la formation professionnelle des auteurs, des compositeurs et des éditeurs sur le site de la Sacem.

Audiens, la caisse de retraite, de prévoyance et d’action sociale pour les professionnels de la culture, peut proposer des solutions pour sécuriser votre parcours professionnel selon votre situation (notamment en période de carence Afdas), au travers des dispositifs suivants :
l’aide à la formation professionnelle (0 173 173 712) et le fonds de professionnalisation et de solidarité (0 173 173 712).

Vous êtes un travailleur handicapé

Vous pouvez bénéficier du soutien de l’AGEFIPH (Fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) qui intervient en complément de l’entreprise ou du financeur (OPCO, Région…). AGEFIPH :

Rôles des OPCO

Les OPCO se voient confier certaines missions spécifiques auprès des entreprises :

  • l’alternance : les OPCO peuvent assurer le financement des dispositifs d’alternance (contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation et Pro-A), et ce, selon les niveaux de prise en charge fixés par les branches professionnelles ;
  • le plan de développement des compétences (ex-plan de formation) : les OPCO financent le plan de développement des compétences (pour les entreprises de moins de 50 salariés) et gèrent les versements volontaires et conventionnels (pour les entreprises de 50 salariés et plus) ;
  • le conseil aux entreprises (pour les entreprises de moins de 50 salariés) : les OPCO ont pour mission d’aider les entreprises à définir leurs besoins de compétences, en anticipant les évolutions de leur secteur d’activité.

Chaque OPCO fixe les critères et les modalités de prise en charge des demandes de formation.

En savoir plus sur les OPCO : site du Centre Inffo

Identifiez l’OPCO dont dépend votre entreprise : https://travail-emploi.gouv.fr/ministere/acteurs/partenaires/opco 

Exemples d’OPCO : Uniformation (OPCO de la cohésion sociale), AKTO (OPCO des entreprises et des salariés des services à forte intensité de main-d’œuvre), FAFIH, FAF-TT, Intergros, OPCALIA (OPCO des entreprises de proximité), Atlas (OPCO des services financiers et du conseil)…

Financement de formations : tableau récapitulatif des OPCO en fonction de votre situation.

Le conseil au CNM :

Le CNM propose des permanences de conseil pour les porteurs de projets musicaux (Conseil Musique) et pour les porteurs de projets d’innovation en lien avec la musique (Conseil Innovation). Exposez ses projets à nos conseillers peut être utile pour mieux cibler son projet de formation.

Tout savoir sur le conseil au CNM

Contactez le service Formation

Nom(Nécessaire)


La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d’action suivante :
ACTIONS DE FORMATION