International

Le Centre national de la musique annonce 62 nouveautés certifiées à l’export en 2021, en hausse de 22 % par rapport à 2020

Les certifications export du Centre national de la musique certifient les ventes physiques et digitales de singles ou d’albums à l’international des productions françaises entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021.

(c) cc0 via Unsplash

En 2021, la vitalité de la production française, fortement présente au sein des meilleures ventes du marché de la musique enregistrée en France, lui-même en hausse, se confirme également à l’international avec des chiffres traduisant un rayonnement remarquable. Le nombre de nouveautés certifiées est ainsi en croissance de +22 % par rapport à l’année 2020, le nombre de collaborations artistiques à l’international ne cesse de s’accroître (+15 % par rapport à l’année précédente), et les labels continuent de s’adapter aux nouveaux moyens de diffusion, les réseaux sociaux notamment, à l’origine de nombreux succès à l’export. Le résultat est là : 237 certifications, dont 212 singles et 25 albums. Au total, 107 artistes différents obtiennent une certification or, platine ou diamant pour un ou plusieurs de leurs singles et albums.

Cette année encore, le genre qui s’exporte le mieux à l’international est la dance-électro (43 % des nouveautés), suivi par le rap (33 %). 54 % des nouvelles sorties sont par ailleurs chantées en français, ce qui confirme l’attractivité de la francophonie.

Le retour de Stromae [Universal Music France] en fin d’année 2021 avec son single « Santé » lui a valu d’être certifié or quelques semaines après sa sortie. Indochine et Julien Doré [Sony Music France] s’imposent comme des artistes français emblématiques ayant un rayonnement hors de nos frontières. David Guetta [Warner Music France] et ses 20 certifications ou encore Petit Biscuit [Believe] et son titre « Sunset Lover », qui cumule plus de 700 M de streams à l’export, figurent parmi les artistes français incontournables à l’export.

Enfin, parmi les 62 nouveautés certifiées à l’export cette année (albums ou singles sortis après 2020 ayant respectivement dépassé les 50 000 ventes hors France ou 15M de streams hors France), 23 % ont atteint un nouveau seuil de certification en moins d’un an (passage du seuil or à platine ou de platine à diamant).

La scène électro française continue son ascension

Depuis plus d’une dizaine d’années, les artistes français de musiques électroniques sont présents dans les clubs et festivals du monde entier. Les certifications de cette année démontrent que le streaming affiche également cette tendance.

En mai 2021, Kungs [Universal Music France] sort son nouveau single « Never Going Home » et l’effet est immédiat. Il deviendra le hit électro de l’été à l’international et obtient directement une certification 2 fois diamant à l’export.

Le duo Ofenbach [Warner Music France] continue son expansion à l’international et s’impose progressivement comme l’une des figures de la scène électro française. Il est certifié à travers toute l’Europe (Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Italie, Autriche…) avec « Head Shoulders Knees & Toes », single 6 fois diamant à l’export, et « Wasted Love », sorti en 2021 et déjà 4 fois diamant à l’export.

Enfin, le titre « The Sun » de Myd [Because Music], bande son de l’été 2021 sur les réseaux sociaux, « Tender Love » de Mounika. [I.O.T records/Maju. records] et « Salzburg » de Worakls [Sonate/Hungry Music], qui est connu pour ses productions électro-mélodiques, sont certifiés or à l’export.

Le rap français séduit le monde

Le rap montre également sa vitalité à l’ère du streaming à travers son rayonnement en Europe et en Afrique.

Ninho [Warner Music France] et son album Destin sont certifiés platine à l’export, tandis que « Tout en Gucci », issu de sa mixtape « M.I.L.S 3 » (or), est le titre le plus streamé sur Apple Music en Afrique de l’Ouest en 2021.  

Fort de la sortie de nouveaux titres l’année dernière, Soolking [Universal Music France] voit son deuxième album Vintage passer la certification platine.

Les beatmakers français commencent également à rayonner hors de nos frontières comme le démontre le succès du titre « Tonight » produit par Ghost Killer Track [Sony Music France] sur lequel il invite l’artiste français Oboy et les figures montantes du rap anglais D-Block Europe.

Enfin, le 13 Organisé [Believe] devient or avec son titre « Bande organisée ».

Les collaborations internationales, un véritable levier pour accroître sa notoriété

Les beaux succès des artistes français hors France trouvent notamment leur explication dans des collaborations artistiques donnant une nouvelle dimension à leurs titres, à l’image de Lous and The Yakuza [Sony Music France] avec tha Supreme et Mara Sattei sur une autre version de « Dilemme » qui atteint le niveau platine, ou avec Sfera Ebbasta sur le titre « Je ne sais pas » certifié or, permettant ainsi à son premier album Gore d’être certifié or également.

« Jerusalema » de Master KG [Warner Music France] (8 fois diamant single et 2 fois platine pour l’album éponyme) en featuring avec Nomcebo Zikode a conquis toute la planète, de l’Afrique du Sud aux États-Unis en passant par l’Allemagne, le Canada et bien d’autres pays. Avec notamment un remix de Burna Boy (diamant) ou sa version latine avec Micro TDH et Greeicy (or), le titre s’est imposé comme l’un des plus gros tubes de ces dernières années (#1 Shazam monde).

Le DJ et producteur français Feder [Warner Music France] continue d’exporter sa musique à travers le monde. Après des collaborations (remixes) avec de grands noms tels que David Guetta, Master KG ou encore Dua Lipa, c’est notamment en Chine que la carrière de Feder se développe encore cette année, où son titre « Lordly » (4 fois diamant) est un véritable phénomène viral presque 6 ans après sa sortie. Enfin, après sa collaboration avec Dua Lipa et un documentaire sur Netflix, Angèle [Universal Music France] a sorti son 2è album Nonante-Cinq et continue à séduire l’audience internationale, ce qui permet à ses singles de franchir de nouveaux paliers.

Les réseaux sociaux, un tremplin pour les artistes à l’export

À l’aube de la coupe d’Europe de football 2021, le single de Vegedream « Ramenez la coupe à la maison » [Universal Music France] resurgit sur TikTok en Allemagne et devient viral. Les tiktokeurs du monde entier s’en emparent et permettent au titre de rentrer dans les charts mondiaux pendant plusieurs semaines et d’atteindre une certification 4 fois diamant.

De façon similaire, le titre « Copines » (4 fois diamant) d’Aya Nakamura [Warner Music France], parti d’une chorégraphie TikTok devenue virale aux Philippines, s’est imposé en Asie mais également en Amérique latine. C’est un total de 13 certifications en 2021 pour la chanteuse francophone.

Maxence Cyrin [Kwaidan Records] a lui conquis le monde entier avec la version sensible d’un des plus grands tubes des Pixies : « Where Is My Mind ». De TikTok à Instagram en passant par YouTube, cette relecture du titre culte a ému la terre entière, y compris Frank Black (Pixies), et cela se voit sur les plateformes audios puisqu’il est 3 fois diamant à l’export.

Le titre « Lil Mama » de Jain [Sony Music France] dépasse le milliard de streams. Cet engouement s’observe particulièrement en Chine, suite à une forte viralité du titre sur l’application Douyin.

Enfin, « Paris » du duo électro Else [L’Ordre Music] séduit et nourrit toujours les tendances sur les réseaux sociaux du monde entier. Le groupe continue sa conquête du monde avec la certification or du titre « Ambre ».

Le live, un relais de l’export malgré la crise sanitaire

Le live joue aussi un rôle important dans les succès à l’international de la production française.

Depuis la sortie de son premier album Matahari et une tournée physique et en livestream qui emmène le groupe sur les scènes du monde entier, tout s’est accéléré pour L’Impératrice [Microqlima], qui a 3 titres certifiés cette année.

De la même façon, portés notamment par une tournée aux États-Unis en décembre 2021 avec son deuxième album Cyclorama, le duo Polo & Pan [Ekleroshock & Hamburger Records/Universal Music France] confirme son ascension internationale. Les singles « Ani Kuni » et « Feel Good » sont certifiés or et les désormais classiques « Canopée » et « Nanã » passent le palier diamant. 

Les Vikings de Skáld [Universal Music France], qui ont défendu leur projet sur les scènes de toute l’Europe, voient leur premier album Le Chant des Vikings atteindre la certification or. Enfin, Zaz [Warner Music France], seule artiste de chanson française à avoir 3 albums certifiés diamant à l’export, a déjà obtenu la certification or export pour son dernier album Isa sorti en octobre 2021, grâce à un public fidèle en Allemagne, au Canada, en Espagne et en Europe de l’Est notamment.

Les certifications export de l’année 2021 démontrent également que l’Eurovision offre une belle exposition aux productions françaises.

En 2019, le chanteur Gjon’s Tears [Jo&Co] se fait connaître en participant au télécrochet « The Voice : La Plus Belle Voix ». En 2021, il représente la Suisse au concours de l’Eurovision avec le titre « Tout l’univers » et se hisse à la première place grâce aux votes du public atteignant ainsi la certification or à l’export.

Suite à la promotion européenne de son titre « Voilà », l’artiste de chanson française Barbara Pravi [Universal Music France] permet à la France de terminer 2e à l’Eurovision 2021 et son single décolle dans les charts européens pour être certifié platine.

Enfin, les artistes iconiques sont toujours portés par un engouement mondial grâce au streaming. C’est notamment le cas de Joe Dassin ou encore Françoise Hardy [Sony Music France] dont le titre « Le Temps de l’amour » porté en 2021 par une reprise du groupe Bon Entendeur est certifié or.

Les certifications export du Centre national de la musique certifient les ventes physiques et digitales de singles ou d’albums à l’international des productions françaises entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021.

Les seuils de certification et la méthodologie ont été définis avec le Syndicat national de l’édition phonographique (SNEP) et en concertation avec les professionnels de la musique enregistrée.