International

Nouvelle étude sur la consommation de musique : les auditeurs allemands écoutent en moyenne 55 titres par jour

Le BVMI (équivalent SNEP) décrypte les résultats pour l’Allemagne du nouveau rapport international Engaging With Music 2021 sur la consommation de musique dans le monde, publié par l’IFPI le 21 octobre dernier.

Étude IFPI sur la consommation de la musique en Allemagne : les auditeurs allemands écoutent en moyenne 55 titres par jour.
© Sven Mieke via Unsplash

Les Allemands écoutent en moyenne 19,3 heures de musique par semaine, ce qui correspond à l’écoute de 55 titres de 3 minutes par jour. Avec ce résultat, l’Allemagne se place au-dessus d’une moyenne internationale, déjà en hausse par rapport aux années précédentes, de 18,4 heures par semaine. 

Le rapport montre que les pratiques de consommation de musique en Allemagne sont plus variées qu’à l’échelle mondiale et que, malgré l’importance croissante des pratiques numériques comme le streaming ou les plateformes de vidéos courtes, les pratiques traditionnelles telles que les supports audio physiques et la radio ont toujours une importance non négligeable. 

L’utilisation du streaming pour consommer de la musique continue d’augmenter : 56 % des interrogés utilisent des plateformes de streaming audio, la plupart avec un abonnement, pour écouter de la musique, contre 51 % dans le monde. Parallèlement, 1 personne sur 10 en Allemagne utilise encore des CD, vinyles, DVD ou les téléchargements payants pour écouter de la musique, contre 9 % à l’échelle mondiale. La radio, écoutée principalement pour la musique, est aussi particulièrement utilisée en Allemagne : les stations de radio FM et et la radio en ligne sont des moyens de consommation de musique pour 22 % des interrogés en Allemagne et pour 16,9 % des interrogés tous pays confondus. 

Ainsi, on observe que l’Allemagne se positionne toujours au-dessus des moyennes internationales, ce qui est encourageant pour l’industrie du disque en Allemagne et confirme selon le BVMI la nécessité de stratégies mixtes, afin que coexistent les nouvelles méthodes numériques de consommation de musique (streaming) avec les formes plus traditionnelles (radio et produits physiques). 

L’émergence des plateformes de vidéos courtes, comme TikTok dont la portée mondiale a été multipliée par 10 depuis 2019, a aussi un impact sur les moyens de consommation des individus, ce qui n’est pas étonnant lorsque l’on sait que 68 % du temps passé sur ces plateformes consiste à regarder des vidéos s’appuyant sur de la musique, comme des défis de danse ou de lip syncing. Si seulement 7 % des interrogés d’Allemagne utilisent les plateformes de vidéos courtes comme moyen de consommation de musique, contre une moyenne de 11 % pour le monde entier, 68 % des Allemands ont téléchargé TikTok pendant la pandémie. 

Le rapport souligne également que la musique gagne continuellement en importance dans le quotidien des individus, notamment des jeunes : 85 % des interrogés allemands affirment que la consommation de musique a participé à leur bien-être pendant la pandémie et 75 % à retrouver un sentiment de normalité. 

Les données du rapport sont issues d’une enquête réalisée entre juin et juillet 2021 interrogeant 43 000 individus de 16 à 64 ans dans 21 pays. La dernière étude similaire Music Listening 2019 date de 2019. Le rapport complet de l’IFPI pour 2021 est téléchargeable ici.

Étude IFPI du 21/10/2021 sur la consommation de musique en Allemagne.
Source : IFPI 2021