aide

Aide à l’activité de diffusion des lieux

L’aide à l’activité de diffusion des lieux favorise la diversité et le soutien à l’émergence. Il doit permettre aux lieux de spectacles de petite et moyenne capacité de programmer plus facilement des artistes en développement dont l’audience n’est pas consolidée ou des spectacles qui ne sont pas destinés à réunir un large public.

Ce programme à pour but de soutenir, multiplier et enrichir les dates de diffusion, mais aussi de permettre l’accompagnement des équipes artistiques dans les meilleures conditions.  Les temps forts de programmation et toute initiative destinée à élargir le public seront pris en compte.


Commissions 2023 – Dates limites de dépôt des dossiers pour 2023

  • Mardi 12 avril 2023 

Le délai minimum pour l’analyse des dossiers est de 4 semaines.

Les dates de commission sont disponibles via votre espace personnel.


Caractéristiques générales de l’aide

Cette aide concerne trois types d’activité :

  • La programmation annuelle ;
  • L’accompagnement des équipes artistiques (répétitions scéniques rémunérées par salle) ;
  • Les temps forts ou programmations hors-les-murs. Dans le cas où ce projet représenterait au moins un tiers du budget total de l’activité de diffusion et plus de 150 000 € de budget, une demande distincte, non cumulable, pourra être faite auprès du programme Festival (article 26 RGA)

Critères d’éligibilité

Critères d’éligibilité du demandeur

  • Être affilié au CNM ;
  • Être une entreprise de spectacle titulaire de la ou les licences dont l’activité impose la détention ;
  • Justifier d’une activité de diffusion pérenne et régulière dans une salle ou sur son territoire ;
  • Organiser des spectacles, gérer la billetterie et programmer à 80 % dans le champ du CNM. 

Critère d’éligibilité de la demande

Pour être éligible, le demandeur doit :

  • les représentations et actions proposées qui relèvent du champ d’activité du CNM (musique, toutes esthétiques confondues et variétés), à compter du 1er janvier de l’année civile en cours lors du dépôt du dossier ;
  • les programmations d’au moins quinze dates produites dans l’année et pour une audience de moins de 600 places. Cette limite de jauge ne concerne pas les temps forts ou représentations hors-les murs ;
  • les spectacles dont la salle assume la billetterie. Les spectacles gratuits (hors actions culturelles) sont pris en compte dans une limite de 20 % de la programmation ;
  • des activités qui font l’objet de contrats suivants :
    • contrats de cession
    • contrats de coréalisation avec minimum garanti pour le producteur
    • contrats d’engagement direct des artistes et des techniciens du plateau artistique

Pour les projets d’accompagnement des équipes artistiques, une diffusion d’au moins trois dates à l’issue de ce travail dans le lieu est requise.

Montant et plafonnement de l’aide

Sont éligibles les dépenses inhérentes à la masse salariale artistique et technique, contrats de cession et coréalisations, VHR, dans la limite de 10 000 € par projets artistiques et de 30 000 € par représentations.

Le montant de l’aide est déterminé par un pourcentage de prise en charge des coûts plateau (artistes et techniciens) et frais d’approche, modulé en fonction du niveau de développement et de la typologie des projets artistiques programmés.

  • Artistes « découverte » à rayonnement régional : 25 % ;
  • Artistes « découverte » nationaux ou internationaux, ou encore artistes confirmés dont l’audience reste inférieure à 600 places : 20 % ;
  • Artiste confirmé : 5 %.

Pour les représentations programmées ne faisant pas l’objet d’un temps fort ou d’une programmation hors-les-murs, le soutien pourra être renforcé dans les cas suivants :

  • Pour les petites jauges (moins de 100 places), les lieux implantés dans des territoires ruraux, ultramarins, ou ceux dont le contexte territorial influe fortement sur l’économie de la salle, une augmentation de 5 % de la prise en charge par représentation sera appliquée ;
  • Pour les représentations qui concernent un nombre important d’artistes sur scène, la prise en charge sera valorisée ainsi :
    • + 5 % à partir de quatre artistes sur scène ;
    • + 8 % à partir de sept artistes ;
    • + 10 % à partir de dix artistes.

Pour l’accueil des équipes artistiques et techniques, hors représentation, l’aide attribuée est forfaitaire, sur la base de 175 € par personne par jour d’accueil.

Le soutien maximum pour ce programme est fixé à 75 000 € par structure et par an.

Dans le cas où une même structure gèrerait la diffusion de plusieurs établissements, le plafond est fixé à 150 000 €.

Modalités de versement de l’aide

Le versement de la totalité de l’aide sera effectué dans les quatre semaines qui suivent la décision d’attribution du président de l’établissement.

Un bilan sera exigé dans un délai de huit mois suivant l’attribution de l’aide.

Modalités de dépôt de la demande d’aide 

La composition du dossier de demande d’aide est détaillée sur le site Internet du CNM : https://monespace.cnm.fr/.

Le dossier de demande d’aide doit être déposé sur le site Internet du CNM dans votre espace personnel.

Aucune demande reçue par courriel ou courrier postal ne sera traitée.
Aucun dossier incomplet ne pourra être traité.

ATTENTION : pour des raisons de sécurité, la création de votre compte est vérifiée manuellement par nos équipes et peut prendre jusqu’à 24 heures (jours ouvrés). Prévoyez donc un délai suffisant entre la création de votre compte et l’utilisation des services disponibles sur « mon espace » (demande d’aide, déclaration de spectacles, etc.).

Analyse de l’éligibilité des dossiers de demande 

Les dossiers de demande sont analysés par les services du CNM.

Les services du CNM vérifient que les dossiers sont complets et que les critères d’éligibilité sont respectés.

L‘affiliation (ou sa mise à jour) est une procédure gratuite en ligne, accessible sur monespace.cnm.fr. Afin de vous assurer de la validité de votre affiliation au moment du dépôt de votre demande d’aide, il est nécessaire d’anticiper votre démarche de 20 jours ouvrés avant la date limite de dépôt des demandes au programme concerné.