Communiqués

Le Centre national de la musique, la DRAC et la Région signent un avenant au contrat de filière en Nouvelle-Aquitaine

Ce jeudi 13 janvier 2022 à Bordeaux, le Centre national de la musique, la DRAC, la Région, signent un avenant au contrat de filière en Nouvelle-Aquitaine : le budget est porté à 620 000 euros et son champ d’application s’élargit à toutes les esthétiques musicales.

Maylis Descazeaux, directrice régionale des Affaires culturelles (DRAC), Alain Rousset, président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Jean-Philippe Thiellay, président du Centre national de la musique (CNM) et Pauline Gobbini, coprésidente du Réseau des indépendants de la musique (RIM)

Musique et variétés en Nouvelle-Aquitaine, le budget du contrat de filière est porté de 270 000 à 620 000 euros

Maylis Descazeaux, directrice régionale des Affaires culturelles (DRAC), Alain Rousset, président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Jean-Philippe Thiellay, président du Centre national de la musique (CNM) et Pauline Gobbini, coprésidente du Réseau des indépendants de la musique (RIM), ont annoncé l’augmentation substantielle du budget du contrat de filière « Musique et variétés » en Nouvelle-Aquitaine, passant de 270 000 euros à 620 000 euros pour 2022, financé à parité par l’État (DRAC et CNM) et la Région, ainsi que la signature d’un avenant étendant son champ s’application à toutes les esthétiques musicales, ce jeudi 13 janvier à l’Hôtel de Région à Bordeaux.

Ces annonces réaffirment l’ambition commune des partenaires de répondre aux enjeux de l’ensemble de l’écosystème musical de la Région Nouvelle-Aquitaine, composé de plus de 800 acteurs répartis sur l’ensemble du territoire. Conclu en 2020 entre l’État (DRAC et CNM) la Région et le RIM pour quatre ans (2020-2023), le contrat de filière a pour objectif de créer les conditions d’un modèle socio-économique durable pour les acteurs de cette filière, notamment par l’accompagnement des différents domaines créatifs et le renforcement des coopérations au sein du vaste territoire régional.
Cette augmentation substantielle du budget alloué pour 2022 par les partenaires – correspondant à plus du double du budget annuel initial – a pour vocation d’amplifier l’action du contrat de filière en Nouvelle-Aquitaine sur l’ensemble de ses axes et notamment :

  • d’étendre le soutien aux radios associatives ;
  • d’amplifier l’accompagnement aux transitions de la filière ;
  • de renforcer les dispositifs favorisant le dialogue entre les esthétiques, mis en place de manière expérimentale en 2021 pour encourager les échanges entre acteurs des musiques actuelles et acteurs des musiques de répertoire et de création ;
  • d’ouvrir le champ d’application de cinq dispositifs du contrat de filière à toutes les esthétiques musicales.

Les partenaires, par leur soutien à la filière en Nouvelle-Aquitaine, mettent l’accent sur la nécessité de susciter, soutenir et encourager de nouvelles pratiques plus responsables et des expérimentations en matière de développement durable et de sensibilisation des personnes à ces sujets. Ils mènent cette action en partenariat avec les deux réseaux professionnels structurés en Nouvelle-Aquitaine : le RIM pour les musiques actuelles et, grâce à l’ouverture à tous les champs esthétiques, le Rézo Musa qui siègera désormais au comité stratégique du contrat de filière pour les musiques de répertoire et de création.