©Chloé Le Ferrand


Le Centre national de la musique met à disposition des informations concernant les marchés de la musique à l’international.


Amérique latine

Le marché de la musique en Amérique latine connaît depuis quelques années un fort essor. En 2022, il connaît la deuxième plus importante croissance en revenus dans le monde après l’Afrique subsaharienne. Le Brésil, le Mexique et l’Argentine sont les trois plus grands marchés de la musique enregistrée de la région. L’essor du digital, principal facteur de croissance de l’industrie dans la région, a transformé le continent en un territoire très prometteur. Le streaming joue un rôle prépondérant dans les revenus du secteur, fortement impactés par le piratage musical depuis des décennies. En 2022, les revenus du streaming ont augmenté de 23,6 %, contre une moyenne mondiale de 11,5 %. La forte croissance de l’industrie musicale en Amérique latine s’appuie sur la solide connectivité de ses habitants, le dynamisme de la production musicale locale et une forte consommation de la musique hispanophone et lusophone. Le nombre d’artistes latino-américains présents dans les tops mondiaux de la consommation ne cesse d’augmenter, signe d’une créativité musicale de plus en plus influente et populaire à travers le monde. 


Fiche marché régionale

Focus marchés

Pour aller plus loin

  • Se familiariser avec la synchronisation – Javier Nuño, Rafael Hernández, Gimena Bárcenas, Hector Vazquez – Juillet 2020 
  • Connexion, Pitching et Storytelling pour vos projets – Adel Hattem, Luis Felipe Rios, Abraham Lopez, Gustavo Mezo – Juillet 2020 

Europe

L’Europe est le 2e marché de l’industrie musicale au monde. Le secteur de la musique contribue de manière substantielle à l’économie européenne, et représente 2 millions d’emplois. 

Les 3 premiers marchés de la musique en Europe sont le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France : ils représentent à eux seuls 58,9 % des revenus de la région. Ces pays occupent respectivement la 3e, la 4e et la 6e place du classement IFPI 2022.

Les revenus du recording ont augmenté de 7,5 % en 2022, et génèrent pratiquement un tiers des revenus globaux du recording à travers le monde. 

En 2022, pas moins d’une trentaine de pays européens figuraient dans le Top 40 des marchés mondiaux du live (déterminé par les ventes de billetterie). Le réseau des salles de concert et clubs est un réseau dense, varié et structuré. 

Les organismes de gestion de droits sont performants en Europe. Le continent est le premier territoire au monde des collectes de droits d’auteur. Selon la CISAC, avec la reprise des événements musicaux live après la pandémie, les droits collectés pour les créateurs ont augmenté de 28,3 % en 2022 pour atteindre environ 5,5 milliards d’euros. 

L’Union européenne, dans le cadre du programme Music Moves Europe de la Commission européenne, finance des projets transnationaux structurants en faveur du secteur de la musique. Plus d’informations sur ces fonds ici

Focus marchés


Afrique

Le continent africain présente une diversité de marchés de la musique dont les dynamiques peuvent s’appréhender régionalement : Maghreb, Afrique de l’Ouest, Afrique de l’Est, Afrique du Sud. Néanmoins, les pays possèdent chacun leur propre patrimoine musical, des niveaux et vitesses variables de développement professionnel. La plupart des experts évoquent un important potentiel inexploité pour cette industrie.

Plusieurs marchés ressortent particulièrement. L’Afrique du Sud est depuis longtemps le plus grand marché de la musique en Afrique et le Nigéria a montré une dynamique de croissance très forte en 2022.  

Les majors et grands distributeurs internationaux se développent de plus en plus sur le continent. En Afrique subsaharienne, les revenus générés par l’industrie musicale ont augmenté de 34,7 % en 2022 (IFPI), grâce à l’explosion des recettes du streaming. L’essor mondial de la musique africaine (afrobeats, amapiano, etc.) y participe fortement.

Le secteur du live repose sur des investissements (sponsoring) et de nombreuses marques développent leurs propres événements (privés ou festivals). Les tournées doivent encore surmonter les nombreuses difficultés liées au manque de salles de différentes tailles et aux déplacements entre les pays d’Afrique.

La plupart des organismes de gestion collective des droits d’auteur sont relativement jeunes et certains ne disposent pas encore de la technologie nécessaire pour traiter de vastes quantités de données, collecter les droits et les redistribuer. C’est un enjeu crucial pour le développement de l’industrie musicale africaine.

Focus marchés


Kit pratique export

Afin d’appréhender les outils digitaux et les intégrer dans une stratégie de développement à l’international, deux ateliers de présentation et bonnes pratiques ont été organisés le 7 février 2020. Retrouvez les ressources pratiques dédiées au streaming, et aux réseaux sociaux et marketing digital.