Information

Ressources internationales

Le Centre national de la musique met à disposition des informations concernant les marchés de la musique à l’international.

Allemagne

L’Allemagne constitue un marché majeur et quasiment incontournable de la musique en Europe. Classée au quatrième rang mondial pour la musique enregistrée selon l’IFPI, au deuxième rang pour le marché du ticketing selon IQ magazine et au quatrième rang pour la collecte de droits d’auteur selon la CISAC, l’Allemagne est l’un des premiers territoires d’export pour les œuvres et productions de l’industrie musicale française.

Brésil

Le Brésil est le plus grand marché de la musique enregistrée d’Amérique latine, avec des revenus tirés vers le haut par le streaming qui représente 84,5 % des revenus. La consommation musicale y est importante, avec de plus en plus d’abonnements payants sur des plateformes telles que Spotify ou Deezer. Son marché du live est le deuxième d’Amérique latine après le Mexique et était en hausse avant la pandémie. D’importants festivals ont lieu au Brésil ainsi que des rendez-vous professionnels majeurs (Sim São Paulo). Pour autant, le marché brésilien est complexe, en raison de sa concentration sur les succès nationaux. Rares sont les projets internationaux qui réussissent à se faire une place parmi les hits brésiliens, un fait bien ancré depuis des décennies. Certains artistes ont néanmoins pu se produire sur les scènes de ses festivals et se sont constitué une audience au fil des années.

Pour aller plus loin :

Regardez « How to Click with Brazil: Audience Development & Pitching International Artists », une table ronde en anglais dans le cadre de la série en ligne (From) Home Export Days.

Modération : Dani Ribas, directeur – Sonar Cultural.

Intervenants :

  • Marina Amano, directrice marketing et stratège – Listo Music ;
  • Veronica Pessoa, directrice de label – Altafonte ;
  • Marina Mattoso, P-DG – Jangada Comunicação.
Attention : panel en anglais

Mexique

À l’échelle de l’Amérique latine, le Mexique est un marché majeur de la musique. Avant la pandémie, le Mexique était le 1er marché du live et présentait un important réseau de salles de concerts de toutes jauges ainsi qu’un nombre conséquent de festivals. Le Mexique est aussi le deuxième marché de la musique enregistrée en Amérique latine et il attire de plus en plus les artistes et professionnels internationaux. En effet, l’importante consommation musicale, l’appétence des Mexicains pour des genres musicaux divers et non restreints à la production locale ainsi que la place prépondérante de Spotify sur ce marché ouvrent de nombreuses opportunités. Le territoire constitue une des portes d’entrée vers le reste de l’Amérique latine. Il s’agit d’une puissance médiatique hispanophone avec d’importants éditeurs de presse et un nombre conséquent de radios. Enfin, les réseaux sociaux y sont très développés avec une audience très réactive aux contenus postés par leurs artistes préférés.

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni est l’un des marchés plus importants pour la musique dans le monde. Selon UK Music, l’industrie musicale britannique a généré 5,2 milliards de livres sterling en 2018 (dont 2,7 milliards en s’exportant). Du point de vue de son marché intérieur, le pays se classe 3e marché de la musique enregistrée au monde en 2019 selon l’IFPI, 4e marché en termes de ventes de billets de concert selon PwC et 5e pays pour les collectes de droits d’auteur. Il est par ailleurs l’un des cinq premiers territoires d’export pour la musique made in France (en revenus).

Kit pratique export

Afin d’appréhender les outils digitaux et les intégrer dans une stratégie de développement à l’international, deux ateliers de présentation et bonnes pratiques ont été organisés le 7 février 2020. Retrouvez les ressources pratiques dédiées au streaming, et aux réseaux sociaux et marketing digital.