International

Ressources internationales

Le Centre national de la musique met à disposition des informations concernant les marchés de la musique à l’international.

Amérique latine

Le marché de la musique en Amérique latine connaît depuis quelques années un fort essor. En 2020, il connaît la plus forte croissance en revenus dans le monde. Le Brésil, le Mexique et l’Argentine sont les trois plus grands marchés de la musique enregistrée de la région. L’essor du digital, principal facteur de croissance de l’industrie dans la région, a transformé le continent en un territoire très prometteur. Le streaming joue un rôle prépondérant dans les revenus du secteur, fortement impactés par le piratage musical depuis des décennies. En 2020, les revenus du streaming ont augmenté de 30,2 %, contre une moyenne mondiale de 19,9 %. La forte croissance de l’industrie musicale en Amérique latine s’appuie sur la solide connectivité de ses habitants, le dynamisme de la production musicale locale et une forte consommation de la musique hispanophone et lusophone. Le nombre d’artistes latino-américains présents dans les tops mondiaux de la consommation ne cesse d’augmenter, signe évident d’une créativité musicale de plus en plus influente et populaire à travers le monde. 

Fiche régionale

Focus marchés

Pour aller plus loin :

Regardez les tables rondes en anglais réalisées dans le cadre de la série en ligne (From) Home Export Days :

  • « LATAM Ya! How to click with LATAM: Connecting, Pitching and Storytelling for Your Projects »
  • « LATAM Ya! How to click with LATAM: Getting to Grips with Sync »

Europe

L’Europe est le 2e marché de l’industrie musicale au monde. Le secteur de la musique contribue de manière substantielle à l’économie européenne :

  • l’UE et le Royaume-Uni représentent une contribution annuelle au PIB de 81,9 milliards d’euros ;
  • l’industrie musicale de l’UE représente 2 millions d’emplois. La grande majorité des structures sont des TPE et PME. À titre indicatif, il existe environ 7 400 labels à travers l’UE et le Royaume-Uni ;
  • la valeur annuelle de l’export de l’industrie musicale est de 9,7 milliards d’euros.

Les 3 premiers marchés de la musique en Europe sont le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France : ils représentent à eux seuls 59,5 % des revenus de la région. Ces trois pays figurent parmi les pays ayant l’influence musicale la plus importante au monde derrière les États-Unis.

La pandémie de Covid-19 a entraîné de lourdes perturbations dans l’industrie musicale européenne, principalement dans le secteur du live. Dans le contexte pandémique, les revenus du recording ont tout de même augmenté de 3,5 % en 2020, et génèrent plus d’un tiers des revenus globaux du recording à travers le monde. 

En 2019, pas moins de 12 pays européens étaient dans le Top 20 des marchés mondiaux du live (déterminé par les ventes de billetterie) : l’Allemagne se classe en 2e position derrière les États-Unis, le Royaume-Uni 4e, la France 5e, l’Italie 6e, les Pays-Bas 7e. Le réseau des salles de concert et clubs est un réseau dense, varié et structuré. 

Les organismes de gestion de droits sont performants en Europe. Le continent est le premier territoire au monde des collectes de droits d’auteur. Selon la CISAC, grâce à la croissance du numérique et à la progression constante des deux principales sources de revenus (TV et radio, direct [live] et ambiance), les droits collectés pour les créateurs y ont augmenté de 6,5 % en 2019 pour atteindre 5,5 milliards d’euros. 

L’Union européenne, dans le cadre du programme Music Moves Europe de la Commission européenne, finance des projets transnationaux structurants en faveur du secteur de la musique. Plus d’informations sur ces fonds ici

Focus marchés


Kit pratique export

Afin d’appréhender les outils digitaux et les intégrer dans une stratégie de développement à l’international, deux ateliers de présentation et bonnes pratiques ont été organisés le 7 février 2020. Retrouvez les ressources pratiques dédiées au streaming, et aux réseaux sociaux et marketing digital.